Vente sauvage de muguet: soutien aux fleuristes

Vente sauvage du muguet : soutien aux fleuristes

Les Chambres de métiers et de l'artisanat soutiennent la Fédération Française des Artisans Fleuristes

Avec l'arrivée du 1er mai, les artisans fleuristes défendent leurs intérêts face à la recrudescence de ventes illégales de muguet.
En effet, il est interdit de vendre du muguet sur la voie publique la veille et l'avant-veille du 1er mai. Ces ventes sont un véritable fléau économique pour les artisans fleuristes et ont tendance à se multiplier dans le cadre d'autres fêtes (Saint-Valentin, Fête des mères...). Ces ventes doivent rester non professionnelles (pas d'installation fixe, pas de bouquet associant le muguet à d'autres fleurs, pas de muguet enraciné et uniquement du muguet sauvage non emballé), des vendeurs à la sauvette, parfois même des réseaux très bien organisés, ne respectent pas ces conditions et portent préjudice à l'activité des fleuristes.
De nombreuses municipalités ont mis en place des arrêtés interdisant ce commerce sauvage mais il est important de communiquer largement sur cette problématique pour informer le public des difficultés rencontrées par ces professionnels, déjà fragilisés par la situation économique.
C'est pour cela que les Chambres de métiers et de l'artisanat de la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes s'associent aux artisans fleuristes pour diffuser cette information au plus grand nombre, d'autant plus que cette situation pourrait s'étendre à d'autres secteurs d'activités.