Baguette Unesco

Mobilisation pour la candidature de la baguette artisanale à l’UNESCO !

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat et la Confédération Nationale de la Boulangerie et Boulangerie-Pâtisserie Française (CNBF) s’associent pour soutenir la candidature de la baguette artisanale française au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Pour marquer le lancement officiel de la campagne de soutien en Gironde, une manifestation s’est tenue, lundi 9 mars dans les salons de l’Hôtel de Ville de Bordeaux en présence de la Présidente Nathalie Laporte, du Président de la CNBF, Dominique Anract, du Maire de Bordeaux, Nicolas Florian, de la sénatrice Nathalie Delattre, ainsi que des apprentis et des artisans-boulangers girondins.

Bordeaux et la Gironde à la pointe de la mobilisation

Baguette UNESCOEn Gironde, c’est main dans la main que Nathalie Laporte, Présidente de la Chambre de métiers, et Dominique Anract, Président de la CNBF, soutenus par les acteurs de la filière blé-farine-pain, mènent campagne pour cette candidature, avec l’aide de Nicolas Florian, Maire de Bordeaux, et de la sénatrice Nathalie Delattre.

Si le lancement officiel a eu lieu lundi 9 mars dans les salons de l’hôtel de Ville il faut maintenant que l’ensemble des artisans-boulangers girondins se mobilisent.

Un défi qui vaut le coup d’être relevé

Car entre la candidature et l’obtention du précieux label, c’est un véritable parcours du combattant qu’il faut mener : la candidature doit dans un premier temps être examinée par le Comité du patrimoine ethnologique et immatériel du ministère de la Culture, avant que l’État présente une stratégie de sauvegarde auprès de l’UNESCO – le repas gastronomique français avait suivi ces mêmes étapes pour être reconnu.

Les éléments présentés sont ensuite passés au crible par un organe d’évaluation de l’UNESCO. La pizza napolitaine, la bière belge, le café turc ou le kimchi coréen y sont parvenus, il n’y pas de raison que notre baguette nationale échoue.

Comment soutenir cette candidature ?

Pour être entendue, cette candidature doit être accompagnée de lettres de soutien. Ce témoignage , peut aller de quelques lignes à deux pages maximum, manuscrit ou à l’ordinateur, et doit expliquer les raisons pour lesquelles vous estimez importante «l’inscription des savoir-faire artisanaux et de la culture de la baguette de pain française à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO» et doit porter votre signature et qualités.

Pour transmettre vos témoignages, 2 possibilités :

  • Par courrier : Confédération Nationale de la Boulangerie et Boulangerie-Pâtisserie Française : 27 avenue d’Eylau – 75016 Paris
  • Par mail : unesco[at]boulangerie.org

Aussi, pour mobiliser un maximum de personnes, nous mettons à votre disposition une affiche que vous pouvez installer dans votre boulangerie-pâtisserie.

Vous pouvez la récupérer dans 3 points de retrait :

  • Le siège de la CMAI 33 – 46 rue Général Larminat – 33000 Bordeaux
  • À l’Institut des saveurs de Bordeaux lac – 6 Rue René Cassin, 33300 Bordeaux
  • Dans le Bus de l’Artisanat – Retrouvez le calendrier de la tournée ici

Ensemble portons fièrement cette candidature !