Manifestations Gilets Jaunes: Exonérations fiscales pour les artisans et les commerçants impactés !

Le gouvernement a annoncé jeudi 7 mars 2019 que les commerçants et les artisans ayant subi des pertes dues au mouvement des «gilets jaunes» pourront demander des exonérations fiscales et non plus seulement des étalements d’échéances.
L’annonce a été faite par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, lors d’une réunion avec les élus de l’association France Urbaine et de l’Association des maires de France, pour leur présenter le plan d’action du Gouvernement annoncé le 13 février dernier en soutien aux collectivités locales et aux commerçants impactés par les manifestations.

Après avoir présenté l’ensemble des mesures déployées par l’Etat pour les entreprises connaissant des difficultés, le ministre a annoncé que l’administration fiscale pourrait procéder à des remises gracieuses de créances fiscales aux entreprises les plus pénalisés par les gilets jaunes.

Un formulaire simplifié a été mis en ligne sur le site des impôts afin de permettre aux chefs d’entreprises de formuler leur demande de remises de créances fiscales au plus vite :  https://www.impots.gouv.fr/portail/actualite/demande-de-delai-de-paiement-ou-de-remise-dimpots-pour-les-entreprises-connaissant-des

Par ailleurs, suite à un travail de co-construction avec les associations de commerçants et d’élus, le ministre a également confirmé que l’enveloppe de 3 millions d’euros va permettre à l’Etat de co-financer des projets d’animation, d’attractivité et de communication commerciales, pilotés et présentés par les collectivités territoriales en association avec les acteurs économiques locaux (unions locales de commerçants, chambres consulaires). L’objectif de cette opération est de relancer la fréquentation commerciale des centres villes touchés par le mouvement social.

L’extrait d’immatriculation gratuit téléchargeable

Nouvel « Avantage by CMA », vous pouvez maintenant récupérer votre extrait d’immatriculation (D1) en un clic … et en donnant quelques informations d’identification. C’est gratuit  et c’est ici !

L’extrait d’immatriculation au Répertoire des Métiers d’une entreprise (D1)  est la preuve de l’immatriculation d’une entreprise individuelle ou d’une société auprès du Répertoire des Métiers de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. À ne pas confondre avec l’extrait KBis qui est l’extrait d’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés.

[Événement] Rencontres professionnelles des tapissiers

Le GMA33, Groupement des métiers de l’Ameublement, organise le 11 mars prochain une journée de rencontres professionnelles des tapissiers.

Éditeurs, fournisseurs, grossistes, agents distributeurs de tissus d’ameublement présentent leurs meilleurs produits, collections et nouveautés aux tapissiers d’ameublement et aux professionnels de la décoration de 10h à 18h à l’espace PIET, 46 rue Général Larminat 33000 Bordeaux

Pour tous renseignements, contacter le Groupement des Métiers de l’Ameublement
gma33@hotmail.fr

Le nouveau catalogue de formations est disponible !

En 2019, prenez l’avantage avec votre CMA !

Artisans, conjoints collaborateurs, associés, découvrez dès maintenant le catalogue de formations 2019 ! Vous bénéficiez de 35 heures de formation financées pour accompagner le développement de votre entreprise.

Votre CMA, expert de la formation

Depuis 15 ans, plus de 15 000 entreprises artisanales de Gironde ont bénéficié de ces formations pour améliorer leur fonctionnement. En 2019, pour prendre l’avantage et être acteur de votre réussite, participez vous aussi aux modules de formation de votre choix.

Nous vous proposons des formations courtes ou diplômantes sur des compétences complémentaires à votre métier, nécessaires à l’exercice de votre activité et à son développement.

Nos formations sont dispensées par des experts dans leur domaine et maîtrisant les enjeux de l’entreprise artisanale. Elles prennent en compte votre rythme, votre niveau et vos besoins. Très pratiques et concrètes, nos formations sont adaptées aux métiers de l’artisanat et permettent une application directe en situation de travail.

Je réserve ma formation !

Les nouveautés 2019 !

Pour répondre aux besoins des artisans, le catalogue 2019 s’est enrichi de nouvelles formations !

  • Me présenter en 3 minutes,
  • Valoriser mon entreprise grâce à de belles photos,
  • Mettre en cohérence mon image avec celle de mon entreprise,
  • Développer mon réseau professionnel,
  • Élaborer mon Document Unique,
  • Accessibilité pour mon établissement recevant du public,
  • Zéro gaspi, zéro déchets.

Contact

Pour plus d’informations, contactez-nous !
Pôle Développement commercial
Chambre de Métiers et de l’Artisanat Interdépartementale
Délégation Gironde
05 56 999 105 –  formation.continue33[at]artisanat-aquitaine.fr

Eco-défis : 28 artisans et commerçants d’Eysines champions de l’environnement !

28 artisans et commerçants de la Ville d’Eysines se sont réunis le 8 février, salle des mariages, château Lescombes à Eysines pour de la cérémonie de labellisation des « Eco Défis ». En présence de Nathalie Laporte, Présidente de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMAI33) et de Madame le Maire de la Ville d’Eysines Christine BOST, les chefs d’entreprises ont reçu leurs kits de communication permettant de valoriser leurs bonnes pratiques environnementales.

Un label qui valorise les bonnes pratiques environnementales des entreprises

Ce label répond à un double objectif :

  • le premier est la sensibilisation et l’accompagnement de l’ensemble des artisans – commerçants à relever le défi de l’environnement et du développement durable.
  • le second est la promotion auprès du grand public, d’un artisanat/commerce de proximité exemplaire en matière de bonnes pratiques environnementales.

Les lauréats 2019

Prix coup de cœur de la ville d’Eysines : LA TABLE DE WILLY, restaurateur
Prix des métiers de l’alimentaire : ROUGE TENDRE, boucherie charcuterie
Prix des métiers du service : COIFFURE O’NATURELLE, salon de coiffure
Prix des métiers du commerce : TABAC DU GOLF, presse tabac

Mais aussi,

Métiers de l’alimentaire : M. Les Choux, pâtisserie fine / Chez Anna, restauration rapide / La Petite Crêperie, restaurant crêperie / Le Fournil de l’Hyppodrome, boulangerie pâtisserie / Le Fournil de David, boulangerie

Métiers de service : Maïkou, création d’accessoires textile / Bordeaux Photo Service, photographe / Une fille sur l’échelle, peintre / Beauté Canine, salon de toilettage / Cocktail Beauté, institut de beauté / Pressing Dominique Vincent, pressing / Aur’elle Beauté, institut de beauté / Les Ongles et bijoux, centre d’esthétique / Chris’ esthétique, institut de beauté.

Métiers du commerce : Croix du Breil Immo, agence immobilière / SDSQ Création, fleuriste / Les domaines qui montent, caviste épicerie / Marché de Leopold, grande surface / Cave La Vigeannaise, caviste / Bijouterie Mazurier Carbonel, bijouterie / Le boudoir des mariées, magasin textile / PADD Bordeaux, magasin équipements équestres / Adel Event, primeur / Mac Duff, vente de chaussures.

[Gilets jaunes] Soutien renforcé aux artisans et commerçants

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat et la CCI Bordeaux Gironde créent ensemble une « task force » pour accompagner les artisans et les commerçants impactés par le mouvement des « Gilets Jaunes ».

Objectif ? Aller à leur rencontre pour leur permettre de bénéficier des dispositifs immédiatement mobilisables. Une initiative qui s’inscrit dans un plan d’actions plus large visant à retrouver une dynamique économique.

Difficile de chiffrer l’impact du mouvement mais selon l’étude réalisée par la CCI Bordeaux Gironde, on estime à 51% en moyenne la perte d’activité le samedi. Depuis sa mise en place, 80 commerces ont ainsi fait appel à la cellule de crise pour des difficultés de trésorerie principalement. Une situation qui touche aussi bien les artisans que  les commerçants, restaurateurs ou hôteliers dans et hors de la Métropole.

Un accompagnement sur mesure sur le terrain

Face à cette situation qui ne s’améliore pas dans une période considérée comme « la plus faste de l’année », la Chambre de Métiers et de l’Artisanat et la CCI Bordeaux Gironde et ont souhaité amplifier leur présence sur le terrain à un moment où « on menace celles et ceux qui créent de la richesse et des emplois » expliquent Nathalie LAPORTE et  Patrick SEGUIN qui président les deux organismes consulaires.

Il s’agit véritablement de les orienter et de leur faciliter les démarches auprès de l’URSSAF, des Impôts, ou autres organismes d’Etat et d’apporter un soutien concret. « Jusqu’à présent, ils devaient nous appeler, aujourd’hui nous nous déplaçons vers eux car ils en ont besoin » rajoutent-ils. Sur rendez-vous ou via du porte à porte, ces conseillers vont partir à la rencontre de celles et ceux qui en feront la demande.

Retrouver la clientèle grâce à un événement « commercial » majeur

En parallèle, une réflexion est engagée avec différents partenaires pour créer un grand rendez-vous « commercial » favorisant le retour de la clientèle qui ne vient plus en ville. Un enjeu aux multiples facettes pour que le centre-ville puisse redevenir l’expression du bien-être. L’occasion de mettre en avant également les savoir-faire et la diversité de l’offre commerciale.

Un fonds de soutien

Enfin, les deux organismes consulaires apporteront leur contribution au fonds de soutien en cours de constitution.

Vous êtes impacté ? Contactez-nous

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat vous accompagne dans vos démarches. Exprimez-vous en remplissant le formulaire ci-dessous :

Stars et Métiers 2019 : l’appel à candidature est lancé !

Présentation du concours

Organisés par les Chambres de métiers et de l’artisanat et les Banques Populaires, le prix Stars & Métiers est destiné à promouvoir l’excellence et l’innovation dans l’artisanat, et à récompenser la capacité de l’entreprise artisanale à s’adapter à un environnement en mutation permanente, à se projeter et à se développer de manière exemplaire.

Qui peut participer ?

Quel que soit votre métier, vous pouvez participer au prix Stars & Métiers ! Le concours est gratuit et sans obligation d’achat. Les chefs d’entreprises artisanales peuvent concourir dans l’un des quatre grands prix :

- Grand prix innovation : catégorie récompensant l’innovation sous toutes ses formes (innovation technologique, organisationnelle, commerciale, …).

- Grand prix responsable : catégorie récompensant la capacité de l’entreprise à intégrer les préoccupations sociales et environnementales dans son activité. Prise en compte,notamment des valeurs de la RSE inhérentes aux métiers de l’artisanat.

- Grand prix entrepreneur : catégorie récompensant un développement commercial exemplaire. Croissance soutenue, résultats économiques de qualité, pertinence des choix stratégiques et des orientations de développement.

- Prix Coup de Cœur du Jury : catégorie visant à valoriser des réussites d’entrepreneurs du territoire pouvant être atypiques, des parcours de jeunes créateurs ou repreneurs d’entreprises, des artisans d’art.

Comment participer ?

Pour participer, il vous suffit de télécharger le dossier de candidature ci-dessous et de vous rapprocher de votre Chambre de Métiers pour débuter l’aventure Stars et Métiers 2019 !

Je télécharge mon dossier de participation

La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au 28 février 2019.

Pour plus d’informations :
Service des Affaires économiques – 05 56 999 772.

Règlement du concours
Stars et Métiers

Artisans, participez au Grand Débat

Afin de renouer le dialogue, l’Etat organise « Le grand débat national » qui porte sur quatre thèmes : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’Etat des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté.

Le sujet de l’entreprise, notamment de proximité, de son rôle dans la société n’est pas posé alors qu’il est un levier essentiel pour l’économie de notre pays et qu’il impacte la vie quotidienne de beaucoup de nos concitoyens.

Le Président de la République a indiqué qu’il ne doit y avoir, dans cette démarche cruciale pour notre pays « pas de tabou ». Pas de tabou mais pas non plus d’oubliés.

Par conséquent, l’Artisanat ayant des problèmes spécifiques, je lance « le grand débat des artisans de la Gironde ». Dès aujourd’hui, au siège de la CMA 33 à Bordeaux, des cahiers de doléances sont ouverts. Ils seront aussi disponibles début mars dans le bus de l’artisanat qui sillonne le département à partir de début mars.

Nous vous proposons aussi une plateforme numérique où les déposer :
https://public.message-business.com/form/44832/651/form.aspx

Le mouvement des gilets jaunes, aux conséquences dramatiques pour les artisans, a mis en lumière leurs difficultés. Alors qu’ils contribuent à la vie et à l’équilibre des territoires, trop d’artisans sont aujourd’hui en dessous des minima du SMIC. Pour beaucoup, se payer entre 800 et 1 200 euros par mois est un maximum.

Ainsi, le sujet de l’économie et de l’emploi doit s’inscrire dans le grand débat national et s’articuler sur 5 thèmes centrés autour de l’entreprise, notamment de proximité :.
• L’investissement personnel et financier des chefs d’entreprises, travailleurs non-salariés : est-il reconnu à sa juste valeur face au régime général des salariés?
• La Fiscalité des entreprises : existe-t-il une équité entre les entreprises soumises à l’impôt sur le revenu (plus de 50% des artisans) et celles soumises à l’impôt sur les sociétés ?
• L’Emploi du premier salarié ou d’un salarié supplémentaire : quelles mesures exceptionnelles pour créer un choc de confiance et permettre aux entreprises artisanales sans salarié ou avec un seul salarié de recruter le salarié qui leur manque pour honorer des commandes supplémentaires ?
• Quelle équité de traitement devant les normes et les règlementations entre artisans, grandes surfaces, donneurs d’ordre industriels, grands groupes ?Le coût lié à la mise en œuvre de ces règlementations et normes pèse-t-il proportionnellement plus sur les entreprises artisanales ?
• La revalorisation de la médecine de proximité en réinterrogeant la pertinence de la Médecine du travail : pour un meilleur suivi tout au long de la vie pourquoi ne pas aller chez son médecin de proximité ?

J’appelle donc tous les artisans de la Gironde à y participer.
Vous avez jusqu’au 15 mars 2019 pour contribuer à ce grand débat national.

L’ensemble des contributions sera officiellement transmis au Gouvernement et à la Commission Nationale du Débat Public (CNDP).

Nathalie Laporte
Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Gironde

Grand débat national : artisans, faites-vous entendre

Le réseau des Chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) va ouvrir ses portes aux artisans dans le cadre du Grand débat national, en élargissant ce dernier à deux nouvelles thématiques : l’emploi et l’économie. Un site dédié et un blog seront également mis en ligne pour recueillir les doléances des artisans.

En lançant le Grand débat national consécutif au mouvement des Gilets jaunes, le Gouvernement a prédéfini quatre sujets de concertations :

  • la fiscalité et les dépenses publiques,
  • l’organisation de l’Etat des services publics,
  • la transition écologique,
  • la démocratie et citoyenneté.

Manquaient toutefois à l’appel deux sujets de société capitaux et particulièrement impactants pour les artisans comme pour l’ensemble de la société civile : l’économie et l’emploi. Proche du terrain et des artisans, le réseau des Chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) a ainsi décidé d’inscrire de ces deux nouvelles problématiques au Grand débat national.

Le « Grand Débat des Artisans », porte-voix des territoires

A l’initiative du projet, le président du réseau des CMA, Bernard Stalter, a ainsi annoncé le 16 janvier le lancement d’une consultation orientée autour des entreprises de proximité. Le « Grand Débat des Artisans » consistera en un ensemble de consultations « partout dans les territoires », a-t-il déclaré à l’occasion des vœux de l’APCMA (Assemblée permanente des Chambres de métiers et de l’artisanat).

« Alors qu’ils contribuent à la vie et à l’équilibre des territoires, trop d’artisans sont aujourd’hui en dessous des minima du SMIC », a alerté le président de l’APCMA, qui entend porter au plus haut sommet de l’Etat la parole des « oubliés ».

35 questions ciblées « emploi » et « économie de proximité »

Le Grand Débat des Artisans complètera les 35 questions du Grand débat national avec les 5 problématiques suivantes :

1. Est-ce que le travail paye ? L’investissement personnel et financier des chefs d’entreprises, travailleurs non-salariés, est-il reconnu à sa juste valeur face au régime général des salariés ?
2. Fiscalité des entreprises : existe-t-il une équité entre les entreprises soumises à l’impôt sur le revenu (plus de 50% des artisans) et celles soumises à l’impôt sur les sociétés ?
3. L’emploi du premier salarié ou d’un salarié supplémentaire : quelles mesures exceptionnelles pour créer un choc de confiance et permettre aux entreprises artisanales sans salarié ou avec un seul salarié de recruter le salarié qui leur manque pour honorer des commandes supplémentaires ?
4. Quelle équité de traitement devant les normes et les règlementations entre artisans, grandes surfaces, donneurs d’ordre industriels, grands groupes ? Le coût lié à la mise en œuvre de ces règlementations et normes pèse-t-il proportionnellement plus sur les entreprises artisanales
5. Revaloriser la médecine de proximité en réinterrogeant la pertinence de la médecine du travail : pour un meilleur suivi tout au long de la vie pourquoi ne pas aller chez son médecin de proximité ?

Comment participer au Grand Débat des Artisans ?

A compter du 17 janvier, toutes les Chambres de métiers et de l’artisanat proposeront aux artisans de venir remplir des cahiers de doléances et de participer à des réunions publiques.

Par ailleurs, il sera possible de faire part de ses réflexions en ligne, 24H/24, via un site Internet dédié et un blog, qui seront prochainement activés.

A l’instar des restitutions du Grand Débat national, le fruit des consultations organisées par les CMA sera publié en mars.

Réunion d’information partenariat Rénovation & Aménagement

Une opportunité pour les artisans du bâtiment

Entre-deux-Mers Tourisme s’est engagé dans la mise en place d’un Label « Qualité Confort Hébergement » interne au territoire  de l’Entre-deux-Mers avec pour objectif d’inciter les propriétaires à rénover, relooker, améliorer l’aménagement de leur location de vacances afin de mieux qualifier les hébergements touristiques de la destination de l’Entre-Deux-Mers.

Prochainement, un répertoire des artisans et entreprises du secteur aux propriétaires en projet de travaux de rénovation et/ou d’aménagement.

Dans ce cadre, une réunion réservée aux artisans est organisée le :

Jeudi 10 janvier 2019 à 18h à Targon
Salle Réné Lazare

Avec pour ordre du jour :

  • Présentation de cette démarche Qualité Confort des hébergements touristiques
  • Présentation du Partenariat Rénovation & Aménagement
  • En projet pour fin 2019 : Salon de la Rénovation et de l’Architecture en Entre-deux-Mers

En présence de :
Elisabelle Bourgue, cabinet LICHÔ

Si vous souhaitez participer, confirmez votre présence, par mail à mnguolo@entredeuxmers.com