Marché Andernos

Places disponibles au Marché du Dimanche D’Andernos-les-Bains !

APPEL À CANDIDATURE

Vous êtes artisans, créateurs, producteurs dans les métiers d’art et alimentaire? Andernos-les-Bains crée son « Marché du Dimanche » et le poursuit en 2020, venez y participer !

Dates 2020 :
Dimanches 19 & 26 janvier
Dimanches 2, 9, 16 & 23 février
Dimanches 1er, 8, 15, 22 & 29 mars
(12 dimanches au total. Présence obligatoire sur 4 dimanches minimum)

Lieu : Place du 14 juillet, en cœur de ville, devant le marché couvert d’Andernos

Type d’activités : Métiers d’Art et Alimentaire

Horaires : 9h-13h (8h-9h : installation / 13h-14h : désinstallation)

Caractéristiques du stand : 3×3 = 9m²

(2 stand par exposant maximum)

Tarifs : nouveau prix 25 € par dimanche et par stand

Pour plus d’informations, contactez Ludivine Lafforgue :

ludivine.lafforgue[at]cm-bordeaux.fr 

Apprenti et son maître d'apprentissage

Contrats d’apprentissage : ce qui change en 2020

À partir du 1er Janvier 2020 les contrats d’apprentissage seront enregistrés par les Opérateurs de Compétences (OPCO).

La CMA continue de vous accompagner !

Nous mettons notre expertise à votre disposition pour continuer à vous accompagner à la création de vos contrats ou l’édition des avenants, pour vous conseiller et vous renseigner tout au long du processus de formation de vos apprentis, de la recherche de candidat jusqu’au terme du contrat.
Vous pouvez nous contacter au 05 56 99 94 06 ou par mail : apprentissage33[at]artisanat-aquitaine.fr

 

Les OPCO (Opérateurs de Compétences) au cœur de l’apprentissage !

L’apprentissage continue sa transformation. Après les changements survenus en 2019 concernant les aides à l’apprentissage et l’évolution du barème de rémunération, les OPCO deviennent financeur et organisme d’enregistrement des contrats d’apprentissage.

 

Qu’est-ce que cela change pour vous, en tant qu’entreprise artisanale de Gironde ?

Ce sont les OPCO qui traiteront l’enregistrement des contrats et des avenants. Ils seront donc votre interlocuteur une fois le contrat établi par vos soins ou par votre chambre de métiers et visé par le Centre de Formation. Les demandes de rupture de contrat devront être adressées directement aux OPCO.

Sécurité et sous traitance

Atelier RH : Sécurité et sous-traitance, comment protéger son entreprise ?

Sous-traitance

  • Règles de la sous-traitance
  • Focus FFB

Sécurité au travail

  • Se protéger des accidents
  • Remise des EPI
  • Focus CAPEB

Format : 1h + 30min CAPEB / FFB + consultations privées de 20 à 30 min (RDV à prendre une semaine à l’avance). Les consultations peuvent commencer pendant la demi-heure d’intervention de la FFB et de la CAPEB pour les personnes qui ne relèvent pas du BTP.

Inscriptions et informations : 05 56 99 91 14 ou economie33[at]cm-bordeaux.fr

Rencontres nationales Attractivité des centres-villes & centres-bourgs à Libourne

De très nombreuses villes, petites ou grandes, sont confrontées à des problématiques de paupérisation et de perte d’attractivité de leur centre. Ce phénomène est à présent bien identifié et de multiples outils sont déployés pour tenter d’apporter une réponse efficace.

Organisées par idealCO et son réseau Dév Eco, et aux côtés de la ville de Libourne, de la Communauté d’agglomération du Libournais, du Conseil départemental de la Gironde et de la Région Nouvelle-Aquitaine, ces rencontres sont le rendez-vous de fin d’année autour des questions d’attractivité du territoire.

Impliqué sur ces thématiques la Chambre de Métiers et de l’Artisanat est partenaire et interviendra pour rappeler l’importance de l’artisanat en centre-ville ou centre bourg notamment par la diversité et la qualité des services proposés mais également sur le potentiel d’emploi et de formation du secteur.

Au programme :

Mardi 17 décembre
De 15h00 à 19h00 :
Visites du territoire et conférence

Mercredi 18 décembre
10h00 :
Lancement officiel du Réseau « Dév Eco » d’IdealCO
10h15-11h45 : Table ronde « Actionner les bons leviers pour favoriser l’attractivité »
12h-13h15 : Table ronde « Recréer des flux par une offre de services de proximité »
14h30-15h45 : « Manager son centre-ville pour renforcer le développement économique »
16h-17h15 : Table ronde « Favoriser la mobilité et le numérique pour dynamiser son centre-ville »

Managers de centres-villes/centres-bourgs, directeurs et chargés de mission développement économique et territorial/attractivité, chefs de service politique de la ville/aménagement/commerce, DGA, DGS, responsables d’agences de promotion des territoires, élus… les Rencontres nationales Attractivité des centres-villes & centres-bourgs sont pour vous !

200 professionnels attendus pour échanger sur les enjeux de la (re)dynamisation des centralités et comprendre les leviers à activer grâce à des retours d’expérience concrets.

Pour vous inscrire : 3 étapes

  1. Connectez-vous sur : https://www.idealco.fr/evenement/attractivite-centres-villes/
  2. Rendez-vous dans la rubrique « Inscription » et remplissez le formulaire en ligne, en commençant par saisir votre code invitation :  INVVILLE
  3. Présentez-vous à l’accueil de la manifestation le 18 décembre pour récupérer votre badge »
Transmission

Atelier : Savoir s’entourer pour préparer et réussir sa transmission d’entreprise

Programme de l’atelier :

  • La transmission d’entreprise sur Bordeaux Métropole : un réel enjeu pour le maintien de l’économie artisanale du territoire métropolitain.
  • L’offre d’accompagnement de la Chambre de Métiers pour bien préparer sa transmission
  • Rencontrez et discutez avec les acteurs de la transmission d’entreprise :
    • Chambre de Métiers
    • Experts-comptables
    • Avocats
    • Notaires
    • Les aides à la Transmission-Reprise de la région Nouvelle-Aquitaine
    • CARSAT

L’atelier sera suivi d’un cocktail.

Pour tout renseignement : economie33[at]cm-bordeaux.fr – 05 56 999 114

L’excellence artisanale récompensée à Arcachon !

Vendredi 6 décembre dernier, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat a mis à l’honneur neuf entreprises artisanales de Gironde, dans le cadre de sa grande soirée de l’excellence artisanale au Palais des congrès d’Arcachon. Elle a rassemblé près de 400 personnes, artisans et conjoints, élus de l’Artisanat et élus locaux.

Un tel événement a vocation à mettre en valeur et à faire connaître nos talents locaux, qui reflètent brillamment le dynamisme de notre territoire. Les lauréats ont été récompensés dans sept catégories : maître d’apprentissage, entrepreneuriat au féminin, démarche commerciale, reconversion professionnelle (2 primés ex-æquo cette année), innovation, performance sociale, démarche environnementale. Un prix coup de cœur de la CMA a également été décerné.

Outre leur trophée et leur diplôme, les 9 lauréats de cette édition 2019 ont remporté une campagne de communication locale (d’une valeur de 1500€), un accompagnement personnalisé de 16h (d’une valeur de 800€), et un coffret cadeau « repas gastronomique » pour 2 personnes (d’une valeur de 250€).

Découvrez les portraits de nos 9 lauréats ici !

Marché de Noël du Fleuve

4 créatrices de la Pépinière artisanale Sainte-Croix exposent au Marché de Noël du Fleuve

Retrouvez-les sur un stand collectif du 6 au 24 décembre, quai Richelieu à coté de la Maison Eco-citoyenne !

DOIGT DE FILS – Créatrice d’accessoires textiles
Marion vous propose des mini-collections de vêtements, en quantités limitées, avec des tissus faciles à porter et à vivre. Elle aime également faire des
accessoires pour tous (bébé, enfant, adulte). Elle peut aussi faire les petites retouches mais ce qu’elle préfère bien sûr, c’est le sur-mesure !
doigtdefils.com

 

CHERIETTA.O – Créatrice d’articles de maroquinerie
Nami crée des sacs franco-japonais. Elle utilise une technique de pliage et d’assemblage inspirée des origamis pour proposer des pièces originales sans couture. Souvent en pièce unique et toujours en série limitée, chacun de ses sacs est fait de cuirs de qualité à tannage végétal français.
cheriettao.com

 

LAURA CAMBON – Artisan verrier
Laura fabrique sur mesure des produits en verre, des panneaux modulables, des vases et autres luminaires. Inspirée par les ornements muraux, les moucharabiehs et les formes fractales présentes dans la nature, elle décline le motif de la trame sous des formes géométriques ou végétales.
lauracambon.com

 

SARAH BOYELDIEU – Céramiste
Sarah est céramiste à Bordeaux et propose une gamme d’objets d’inspiration ancestrale pour les usages actuels. Elle dessine, fabrique et décore ces objets du quotidien entièrement à la main. Installée depuis mi-juillet dans son atelier de la Pépinière, elle présente sa toute première collection.
sarahboyeldieu.com

4 créatrices de la pépinière artisanale Sainte-Croix exposent au Marché de Noël du Fleuve !

Retrouvez-les sur un stand collectif du 6 au 24 décembre, quai Richelieu à coté de la Maison Eco-citoyenne !

En plus de nos 4 pépins, vous pouvez découvrir sur ce Marché de Noël, les produits « made in France » d’une vingtaine d’artisans. Une chose est sûre, il y en a pour tous les goûts, de quoi faire plaisir à tout le monde pour Noël.

Nos 4 pépins :

DOIGT DE FILS – Créatrice d’accessoires textiles
Marion vous propose des mini-collections de vêtements, en quantités limitées, avec des tissus faciles à porter et à vivre. Elle aime également faire des
accessoires pour tous (bébé, enfant, adulte). Elle peut aussi faire les petites retouches mais ce qu’elle préfère bien sûr, c’est le sur-mesure !
doigtdefils.com

 

CHERIETTA.O – Créatrice d’articles de maroquinerie
Nami crée des sacs franco-japonais. Elle utilise une technique de pliage et d’assemblage inspirée des origamis pour proposer des pièces originales sans couture. Souvent en pièce unique et toujours en série limitée, chacun de ses sacs est fait de cuirs de qualité à tannage végétal français.
cheriettao.com

 

LAURA CAMBON – Artisan verrier
Laura fabrique sur mesure des produits en verre, des panneaux modulables, des vases et autres luminaires. Inspirée par les ornements muraux, les moucharabiehs et les formes fractales présentes dans la nature, elle décline le motif de la trame sous des formes géométriques ou végétales.
lauracambon.com

 

SARAH BOYELDIEU – Céramiste
Sarah est céramiste à Bordeaux et propose une gamme d’objets d’inspiration ancestrale pour les usages actuels. Elle dessine, fabrique et décore ces objets du quotidien entièrement à la main. Installée depuis mi-juillet dans son atelier de la Pépinière, elle présente sa toute première collection.
sarahboyeldieu.com

 

 

Le Marché de Noël du Fleuve est un événement coordonné par La Ronde des Quartiers, la Caisse Sociale de Développement Local et la Mairie de Bordeaux.

Atelier Silver eco et batiment

Atelier Silver Éco et Bâtiment

Silver économie : économie dédiée à l’avancée en âge de nos sociétés.

AU PROGRAMME

Artisans du bâtiment : captez les marchés de demain !
– Les normes d’aménagement de l’habitat
– Les nouveautés techniques pour la maison adaptée de demain
– Les formations qualifiantes pour les artisans
– Les aides disponibles pour les séniors

Lundi 2 décembre de 14h00 à 16h00

Informations pratiques
RDV au CFA IMA – Institut des Métiers et de l’Artisanat
25ter rue du Cardinal Richaud – 33000 Bordeaux

Entrée libre – Réservation conseillée :
economie33[at]cm-bordeaux.fr ou 05 56 99 91 14

Francis Wilsius, conseiller régional, Olivier Dubernet, président de la CDC du Bazadais, Nathalie Laporte, présidente Chambre de métier et Béatrice Baud-Gous, élue de la CMA chez M. Loïc POUCHAUD

Village de la reprise à Bazas !

Trois reprises d’entreprises réussies et valorisées

Dans le cadre de l’opération « Village de la Reprise » organisée par la Chambre de métiers à l’initiative de la Chambre régionale et la Région Nouvelle Aquitaine le 28 novembre dernier, trois artisans repreneurs sur la commune de Bazas ont été mis à l’honneur. L’occasion pour la présidente Nathalie Laporte et les élus locaux d’échanger avec eux sur leur parcours et leurs besoins. La matinée s’est poursuivie par un échange à la mairie de Bazas avec des artisans du territoire souhaitant être informés sur transmission d’une entreprise artisanale. La transmission – reprise d’entreprise est un enjeu majeur pour les années à venir puisque 26 % des entreprises locales ont un dirigeant de plus de 55 ans.

Valoriser les réussites et sensibiliser les repreneurs potentiels à l’accompagnement dont ils peuvent bénéficier

L’accompagnement et le soutien à la transmission-reprise des entreprises artisanales girondines font partie des missions de la CMAI33. Cela passe notamment par une étude de faisabilité du projet de reprise, qui permet aux repreneurs de mieux appréhender les recherches de financement et de structurer un plan d’action à mener.

En mettant en avant le dynamisme et la persévérance des repreneurs, lors de l’opération « Village de la Reprise » du 28 novembre dernier, l’objectif n’est pas seulement de les honorer, il est aussi de faire savoir aux repreneurs et aux cédants potentiels qu’eux aussi peuvent être aidés dans cette étape délicate de la vie entrepreneuriale.

Trois entrepreneurs dans des domaines très différents qui ont osé franchir le pas

Loïc POUCHAUD, garagiste

Loïc Pouchaud, mécanicien, s’est fait la main dans plusieurs garages multi-marques, ainsi que dans des concessions pour approfondir sa formation. Il était chef d’atelier salarié quand une connaissance lui a parlé du garage qu’il a repris le 6 juin 2017. Ce n’est pas une évolution de carrière qu’il envisageait particulièrement, mais c’est une occasion qu’il a su saisir, une entreprise dans laquelle il a osé se lancer, et qu’il ne regrette pas à ce jour. Il n’a pas eu à changer de région, il a toujours travaillé dans les environs de Bazas, et son métier n’a pas changé, il continue de se consacrer à l’atelier (gestion des pièces, des rendez-vous, des pannes). C’est toute la partie administrative (facturation, comptabilité) qui est nouvelle pour lui. Il a également su gérer le passage de flambeau entre le technicien de l’ancien propriétaire parti à la retraite peu après la reprise, et un nouvel ouvrier dont il est très satisfait. Globalement tout se passe très bien : « On a du travail, ça va, on ne se plaint pas », dit-il.

Dès qu’il a commencé à s’intéresser au projet de reprise, Loïc Pouchaud a contacté la CMA pour se faire accompagner. Son souci principal : s’assurer de la viabilité du projet, du moins avoir un avis autre que celui du comptable sortant. Il a pu bénéficier de précieux conseils, notamment pour la négociation avec les banques, totale nouveauté pour lui. Une formation en ligne et une journée à la CMA lui ont en outre fourni des clés pour comprendre les aspects auxquels il n’avait jamais eu affaire (RSI, TVA, etc.).

« Le plus compliqué pour moi a été la relation avec les banques. Il faut se battre. Je pense que dans un projet de reprise, deux points sont essentiels : être bien accompagné pour toutes les démarches, et bien communiquer avec l’ancien propriétaire. ça a été mon cas, j’ai été bien épaulé, la transition s’est très bien passée. »

Olivier SANCHEZ, prothésiste dentaire

Après 27 ans de métier dans le Vaucluse, Olivier Sanchez, natif d’Orange, avait des envies de nouveaux horizons. Il a profité de facteurs concordants, le départ de plusieurs de ses clients à la retraite ou en congé maternité, le fait que son fils soit encore jeune, pour franchir le pas. Dans la mesure où la motivation originelle était davantage personnelle que professionnelle, le cadre de vie futur était primordial dans la démarche de M. Sanchez. Après des recherches actives, notamment du côté de l’Espagne dont il est originaire, le choix de Bazas s’est finalement imposé. Plusieurs visites à différentes périodes de l’année ont convaincu la famille. Un environnement plus verdoyant, certes plus humide, mais sans mistral, des paysages très appréciés… « Pourquoi pas ? », s’est-il dit, et il s’est lancé, il a repris un laboratoire de fabrication de prothèses dentaires.

Olivier Sanchez a d’abord eu affaire à la CMA du Vaucluse, pour avoir accès aux annonces de reprise, pour se faire expliquer les démarches, pour l’analyse des bilans de l’entreprise à reprendre. Puis quand il a voulu aller plus loin, il s’est adressé à la CMA Gironde : il a notamment monté son dossier financier avec le soutien de son conseiller. « J’ai toujours eu quelqu’un de serviable pour m’aider, d’ailleurs, avec le recul, je regrette que dans le cadre de la formation à mon métier, on n’insiste pas davantage sur le soutien que peut apporter une structure comme la CMA. Et je n’ai malheureusement pas eu le réflexe de suivre une formation supplémentaire en informatique ou en gestion… qui d’après moi peut être précieuse. »

Il est tôt pour commencer à faire un bilan de la reprise, mais jusqu’à présent, M. Sanchez est très satisfait :

« la grande majorité des praticiens qui travaillaient avec mon prédécesseur me font confiance et continuent leur collaboration avec moi, j’ai aussi pu conserver un de mes clients du Vaucluse avec lequel je m’entendais particulièrement bien ». M. Sanchez était déjà à son compte, donc familier de l’entrepreneuriat, mais cette reprise était une première pour lui : « c’est particulier, il faut reprendre les habitudes du prédécesseur pas forcément identiques aux nôtres… j’ai été bien accompagné en ce sens par ce dernier, mais il faut savoir s’adapter. » Son conseil pour les repreneurs : « avoir une certaine aisance, de l’expérience, de la maturité, être suffisamment sûr de soi ».

Élodie VIDAL CARDOUAT, fleuriste

C’est un alignement de planètes bienheureux qui a mené Élodie Vidal Cardouat à reprendre le fonds de commerce d’une des fleuristes de Bazas. Après des expériences en tant qu’apprentie, remplaçante, puis CDI, elle cherchait à reprendre une boutique pour se mettre à son compte. Elle avait étudié deux possibilités de reprise qui n’ont pu aboutir lorsque le hasard a fait son œuvre : « un jour, je suis allée acheter des fleurs chez l’ancienne propriétaire de ma boutique, elle savait que j’étais fleuriste, et elle m’a proposé de reprendre le flambeau, tout simplement ! C’était vraiment idéal pour moi, je suis originaire d’un village à côté, je ne voulais pas m’éloigner, c’était exactement ce que je recherchais, le timing était parfait. » La reprise a été concrétisée en septembre 2017.

L’ancienne propriétaire avait déjà pris contact avec la CMA pour monter le dossier de reprise, Mme Vidal Cardouat a pu s’appuyer sur les analyses réalisées, le bilan était bon, et elle a continué de bénéficier des conseils de la CMA pour faire aboutir le projet, notamment pour le financement. Sa conseillère lui a rendu visite un an après la reprise, mais comme tout se passe bien elle n’a pas encore eu besoin d’aide particulière. « J’ai pu conserver la clientèle de ma prédécesseur, et je me suis créé ma propre clientèle, c’est top. J’ai aussi développé le volet événementiel, j’ai eu 18 mariages cet été, mon chiffre d’affaires est en hausse. » Du coup, Mme Vidal Cardouat envisage de recruter, et entend reprendre contact avec la CMA pour connaître la marche à suivre, elle compte d’ailleurs profiter du passage du Bus de l’artisanat à Bazas pour se renseigner en la matière.

« Les démarches sont un peu floues quand on se lance, on ne sait par où commencer, il est essentiel de bien se faire aider et accompagner. Le soutien que j’ai reçu de la part de la CMA a été fort appréciable et agréable. »