Grand débat national : artisans, faites-vous entendre

Le réseau des Chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) va ouvrir ses portes aux artisans dans le cadre du Grand débat national, en élargissant ce dernier à deux nouvelles thématiques : l’emploi et l’économie. Un site dédié et un blog seront également mis en ligne pour recueillir les doléances des artisans.

En lançant le Grand débat national consécutif au mouvement des Gilets jaunes, le Gouvernement a prédéfini quatre sujets de concertations :

  • la fiscalité et les dépenses publiques,
  • l’organisation de l’Etat des services publics,
  • la transition écologique,
  • la démocratie et citoyenneté.

Manquaient toutefois à l’appel deux sujets de société capitaux et particulièrement impactants pour les artisans comme pour l’ensemble de la société civile : l’économie et l’emploi. Proche du terrain et des artisans, le réseau des Chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) a ainsi décidé d’inscrire de ces deux nouvelles problématiques au Grand débat national.

Le « Grand Débat des Artisans », porte-voix des territoires

A l’initiative du projet, le président du réseau des CMA, Bernard Stalter, a ainsi annoncé le 16 janvier le lancement d’une consultation orientée autour des entreprises de proximité. Le « Grand Débat des Artisans » consistera en un ensemble de consultations « partout dans les territoires », a-t-il déclaré à l’occasion des vœux de l’APCMA (Assemblée permanente des Chambres de métiers et de l’artisanat).

« Alors qu’ils contribuent à la vie et à l’équilibre des territoires, trop d’artisans sont aujourd’hui en dessous des minima du SMIC », a alerté le président de l’APCMA, qui entend porter au plus haut sommet de l’Etat la parole des « oubliés ».

35 questions ciblées « emploi » et « économie de proximité »

Le Grand Débat des Artisans complètera les 35 questions du Grand débat national avec les 5 problématiques suivantes :

1. Est-ce que le travail paye ? L’investissement personnel et financier des chefs d’entreprises, travailleurs non-salariés, est-il reconnu à sa juste valeur face au régime général des salariés ?
2. Fiscalité des entreprises : existe-t-il une équité entre les entreprises soumises à l’impôt sur le revenu (plus de 50% des artisans) et celles soumises à l’impôt sur les sociétés ?
3. L’emploi du premier salarié ou d’un salarié supplémentaire : quelles mesures exceptionnelles pour créer un choc de confiance et permettre aux entreprises artisanales sans salarié ou avec un seul salarié de recruter le salarié qui leur manque pour honorer des commandes supplémentaires ?
4. Quelle équité de traitement devant les normes et les règlementations entre artisans, grandes surfaces, donneurs d’ordre industriels, grands groupes ? Le coût lié à la mise en œuvre de ces règlementations et normes pèse-t-il proportionnellement plus sur les entreprises artisanales
5. Revaloriser la médecine de proximité en réinterrogeant la pertinence de la médecine du travail : pour un meilleur suivi tout au long de la vie pourquoi ne pas aller chez son médecin de proximité ?

Comment participer au Grand Débat des Artisans ?

A compter du 17 janvier, toutes les Chambres de métiers et de l’artisanat proposeront aux artisans de venir remplir des cahiers de doléances et de participer à des réunions publiques.

Par ailleurs, il sera possible de faire part de ses réflexions en ligne, 24H/24, via un site Internet dédié et un blog, qui seront prochainement activés.

A l’instar des restitutions du Grand Débat national, le fruit des consultations organisées par les CMA sera publié en mars.

Formation: Micro Entrepreneur : Ma gestion au quotiden

Objectif :

  • Acquérir les bonnes pratiques d’organisation administrative
  • Etre capable d’appliquer une méthode de calculs de tarifs pour son entreprise

Dates :

4 avril (1 journée)

Retrouvez le détail de la formation ici 

Informations et inscription :

Anissa BENMEHIDI – 05 56 999 940
anissa.benmehidi@artisanat-aquitaine.fr