Flash info
  • Votre CMA a rouvert ses portes au public, en respectant les gestes barrières. Le port du masque est obligatoire. En savoir plus

Le contrat d’apprentissage

Sachez qu’en vous lançant dans l’apprentissage, vous faites un premier pas dans la vie active. Comme tout travailleur, l’apprenti signe un contrat de travail et perçoit un salaire. C’est la loi qui fixe un pourcentage du SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance), en fonction de l’âge et de l’année de votre contrat (voir ci-dessous).

Un apprenti bénéficie également des congés payés comme les autres employés (deux jours et demi par mois travaillé) ainsi qu’un congé spécial pour réviser son examen dans le mois qui précède les épreuves.

Pour autant, même si l’apprenti a officiellement un statut de salarié, il continue à être assimilé à un étudiant. Ainsi, les jeunes en apprentissage ont droit à la « carte d’étudiant des métiers ». De plus, tout comme les étudiants de l’enseignement supérieur, ils bénéficient de réductions dans les cinémas et autres lieux culturels, ils ont accès aux restaurants et aux résidences universitaires, ainsi qu’aux services proposés sur les campus.

Retrouvez un simulateur de calcul de rémunération et d’aides aux employeurs d’apprentis sur le site du portail de l’alternance. Attention ce simulateur ne prend pas en compte les rémunérations spécifiques issues des conventions collectives.

Aide au financement du permis de conduire pour les apprentis

Le montant de cette aide est fixé à 500 euros, quel que soit le montant des frais engagés. Elle est attribuée une seule fois pour un même apprenti.

Conditions d’attribution :

  • être âgé d’au moins 18 ans ;
  • être titulaire d’un contrat d’apprentissage en cours d’exécution, quel que soit sa date de conclusion ;
  • être engagé dans la préparation des épreuves du permis de conduire autorisant la conduite des véhicules de la catégorie B.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le portail de l’alternance.

Inscription à la newsletter