26 avril 2021

A partir du lundi 26 avril, le Forum de la culture organisé par la Ville de Bordeaux rentre dans sa troisième phase de réflexion et d’action collective et propose une série de rencontres, dont les thématiques sont issues des premières phases du Forum.

Ces 4 rencontres permettront de poser les grands enjeux de politique culturelle municipale identifiés à partir des premières étapes du Forum de la culture qui se sont tenues depuis septembre 2020 (entretiens collectifs non-directifs avec des acteurs culturels, groupes de réflexion mêlant habitant.es, acteurs culturels, sociaux, touristiques, étudiants et universitaires, ateliers avec les services municipaux et métropolitains et avec le conseil municipal, permanences dans les quartiers, contributions libres individuelles et collectives…)

Ces rencontres contribueront à poser le cadre de réflexion des ateliers thématiques qui se tiendront au mois de juin, ouverts (sur inscription) à toutes les personnes oeuvrant dans le champ artistique et culturel.

Lundi 3 mai de 14h30 à 16h30

Formation professionnelle, émergence et création artistique. Alors que le nombre de compagnies et d’artistes professionnels augmente, que les pratiques amateurs s’élargissent, force est de constater qu’il reste difficile, à Bordeaux, d’accéder à des lieux pour créer, travailler, stocker ou montrer son travail, de prétendre à un accompagnement ou à des subventions publiques. La crise sanitaire actuelle n’a pas seulement accentué dangereusement la précarisation d’un très grand nombre d’artistes, de compagnies et de lieux ; elle a aussi renforcé leurs craintes quant à la visibilité et la légitimité du geste artistique et de la création dans notre société. Parce qu’une ville accueillante et rayonnante est une ville qui prend soin des artistes qui ont choisi d’y vivre et d’y créer, cette séquence invite à imaginer d’autres moyens d’intervention et d’accompagnement, d’autres parcours et d’autres lieux qui pourraient fortifier le vivier artistique bordelais.

Rencontre animée par Clémence Postis, rédactrice en chef Revue Far Ouest, avec :

  • Eric Chevance : co-fondateur et ancien directeur du TNT – Manufacture de chaussures, enseignant associé à la filière d’études théâtrales de l’université Bordeaux-Montaigne.
  • Dalila Dalléas Bouzar : artiste, plasticienne
  • Baptiste Girard : comédien, metteur en scène, membre fondateur du collectif OS’O
  • Carole Lataste : plasticienne, directrice culturelle de l’association N’A QU’1 ŒIL

Lundi 10 mai de 14h30 à 16h30

Pour des relations et des coopérations de qualité Pour imaginer et construire des relations et des coopérations de qualité sur le territoire bordelais, il est indispensable de rénover la relation à la ville, au politique comme à l’administration : la capacité de celle-ci à accompagner et faciliter le foisonnement de démarches et d’initiatives artistiques et culturelles sur le territoire, et la possibilité d’inventer des espaces permettant la rencontre et l’interconnaissance entre celles et ceux qui œuvrent dans les secteurs culturels et artistiques, mais aussi avec les partenaires éducatifs et sociaux. La notion de frontière, au sein de la ville comme à l’échelle métropolitaine et au-delà, sera également interrogée, au regard notamment de la mobilité des artistes et des œuvres comme de celle des publics.

Rencontre animée par Laurent Bigarella, rédacteur en chef Le Type, avec (liste définitive des invités en cours de constitution) :

  • Benoit Careil : adjoint au Maire de Rennes, en charge de la culture
  • Clément Lejeune : porte-parole de l’Appel des indépendants – Co-directeur de la Fimeb
  • Mathilde Flouroux Larrat : Co-fondatrice et Co-directrice de L’usine végétale

Lundi 17 mai de 14h30 à 16h30

Culture et transformation urbaine La transformation urbaine entreprise à l’orée des années 2000 a considérablement modifié le visage de Bordeaux, mais également de sa population. Elle s’est appuyée sur des objectifs de rayonnement économique et touristique, sans toujours envisager la culture, la pratique artistique ou la vie associative comme des leviers. Alors que les quartiers populaires et les nouveaux quartiers manquent d’endroits de culture et de convivialité, de nombreux lieux du centre-ville (particulièrement des clubs, cafés-concerts ou salle de concerts) ont dû fermer leurs portes. Par ailleurs, les tensions sur le marché immobilier ont entraîné un mouvement d’exode vers des territoires périphériques qui concerne en particulier les créateurs. Cette séquence sera l’occasion de proposer des points de vue singulier sur la transformation urbaine, sur la manière dont l’art et les artistes peuvent nourrir voire initier d’autres visions de la ville.

Rencontre animée par Walid Salem, rédacteur en chef Rue89 Bordeaux, avec (liste définitive des invités en cours de constitution) :

  • Nicole Concordet : architecte et scénographe
  • Laure Terrier : danseuse et chorégraphe – Compagnie Jeanne Simon

Inscription à la newsletter